BIENVENUE

LES TRAVAUX 2018

ENFOUISSEMENT DES RESEAUX 

La Fédération départementale de l’Energie de la Somme, usuellement appelée FDE 80, est un syndicat intercommunal à la carte spécialisé sur les sujets liés à l’énergie auquel adhèrent 769 communes. A ce titre, la FDE 80 est propriétaire des réseaux électriques de distribution publique sur le territoire de ces communes. La FDE 80 exerce la compétence d’autorité organisatrice de la distribution d’électricité ce qui comprend la gestion des contrats de concession avec Enedis et la SICAE de la Somme et du Cambraisis, ainsi que la maitrise d’ouvrage de certains travaux (extension, renforcement, sécurisation, mise en souterrain de ces réseaux publics). Elle réalise également des travaux sur l’éclairage public ainsi que la pose d’infrastructures d’accueil de communications électroniques simultanément aux travaux sur le réseau électrique.

Acteur départemental de la transition énergétique, la Fédération propose aux communes et intercommunalités des services de conseil et d’accompagnement pour les aider à économiser l’énergie dans les bâtiments publics et l’éclairage public avec l’adhésion au CEP (Conseil en Energie Partagé).

La FDE 80 nous a informé courant 2018 qu’ils avaient comme projet de faire un renforcement de réseaux dans les rues Gaston Blanchard, Des Vieux Charrons, Des Moines. Nous avions alors l’opportunité d’enfouir les réseaux dans ces rues, tout en bénéficiant de subventions. L’équipe municipale a choisi de faire ces travaux d’enfouissement, pour l’embellissement des rues avec la disparition des poteaux et lignes électriques.

Des candélabres ont été choisis par la commission voirie, un éclairage LED a été validé afin de faire des économies, de l’ordre de 30%.

Ce programme d’investissement est aussi le résultat d’efforts opérés depuis 4 ans sur les dépenses de fonctionnement sans aucune augmentation des taxes locales, avec en prime une baisse du taux d’imposition pour 2018 voulue et votée à l’unanimité par le conseil municipal.

 

 

 

EGLISE

 

Suite à des infiltrations, nous avons planifié la réfection des chéneaux, le démoussage de la toiture ainsi que la pose des abat-sons. Grâce aux actions de l'association Quesnel Patrimoine et Traditions, la mairie a des informations précises sur les travaux à prévoir à l'Eglise.

Le chéneau est le conduit en métal (généralement en zinc), collectant les eaux pluviales à la base de la toiture ou entre deux versants, pour en permettre l'évacuation vers les tuyaux de descente ou les gargouilles. L’abat-son désigne le petit auvent ou l'ensemble des lames inclinées vers le bas et l'extérieur disposées dans les ouies des clochers et des beffrois. Les lames, généralement de type persienne et fixées dans un châssis en charpente, sont le plus souvent en bois nu ou recouvert de métal, d’ardoises ou de plomb. Elles garnissent usuellement les baies des clochers ou des beffrois, pour empêcher la pluie et la neige de pénétrer dans leur intérieur, ventiler les charpentes, renvoyer le son des cloches vers le sol. Ce terme technique d'architecture apparaît au XIXe siècle, ces lames étaient jusqu'alors désignées par le terme d'abat-vent.

Il est difficile de prévoir les nombreux travaux qu'il serait nécessaire de faire dans l'église ou dans la chapelle, mais le conseil municipal fait de son mieux, avec le budget qui est imparti, pour pouvoir sauvegarder notre patrimoine.